Armoirie

Ambassade de Côte d´Ivoire en France

Actualités de l'Ambassade

NICE - CHOISEL AFRICA BUSINESS FORUM
query_builder 04-10-2019


Se tenant chaque année au cœur de la French Riviera, le Choiseul Africa Business Forum est l’événement incontournable consacré à l’investissement et aux opportunités d’affaires en Afrique et avec l’Afrique. L’événement est décrit comme le “Davos du Continent africain”. Cette première édition du Choiseul Africa Business Forum a rassemblé près de 600 personnalités venant de plus de 45 pays. Une première édition réussie, autour de 110 intervenants, 20 tables rondes, où les invités ont également pu nouer de nouveaux liens, saisir de nouvelles opportunités à travers de nombreuses rencontres.

La Côte d’Ivoire était à l’honneur de cette première édition du Choiseul Africa Business Forum. M. Esmel Emmanuel Essis, Ministre auprès du Premier Ministre, en charge de la promotion et de l’investissement privé a ouvert ce premier forum et a également pris part à une table ronde dédiée à la Côte d’Ivoire.
Une délégation de quelque 30 dirigeants économiques et politiques ivoiriens l’accompagnaient, parmi lesquels l’Ambassadeur Charles Gomis.
Véritable lieu de fertilisation croisée, le Choiseul Africa Business Forum entend fournir des clés de compréhension sur les secteurs qui font la croissance en Afrique et réunir sur un mode interactif des décideurs africains et européens pour développer une intelligence collective et contribuer à l’ouverture de nouveaux champs de partenariats avec le continent et trouver les stratégies pour attirer les capitaux privés vers les États africains. Plus de 3000 zones franches sont aujourd’hui réparties à travers 135 pays dans le monde, et notamment en Afrique. Destiné à dynamiser les économies locales et à attirer les capitaux étrangers, ce modèle réduit cependant la marge de manœuvre budgétaire des États qu’il prive de recettes fiscales.
Mais Philanthropie et entrepreneuriat sont aussi nécessaire pour relever les défis africains. En favorisant l’accès à l’éducation, à l’alimentation, à l’énergie ou encore à la culture, les fondations en Afrique contribuent à la réalisation des potentialités du continent. La philanthropie se structure et s’organise aujourd’hui grâce aux entrepreneurs à succès et aux figures institutionnelles qui œuvrent en faveur d’un développement plus juste. Par leur engagement, ces acteurs permettent aux fondations de gagner leur paris.
Les infrastructures de transport également sont des stratégies pour une Afrique connectée pour amorcer sa croissance.
Le déploiement d’infrastructures de qualité figure parmi les principaux défis auxquels est confrontée l’Afrique pour répondre aux exigences de l’économie moderne. Le développement d’infrastructures de transport, notamment, est un levier de croissance et de désenclavement pour le continent. Véritable ouverture sur le monde, elles contribuent également à interconnecter les marchés intérieurs et à pallier leur fort degré de fragmentation pour tirer le meilleur.

Le leadership féminin était également au cœur du Forum. Une table ronde était consacrée à l’initiative des femmes sur le continent africain autour de ML. Perdigao Abrantes, F. Samoura, M. Diouf, NA. Bathily, L. Bouamatou & P. Nzolantima avec pour objectif : conjuguer le leadership au féminin !
Leadership Féminin : Quand l’Afrique donne l’exemple, tel était le thème de cette première édition. Les femmes sont le levier qui permettra au continent de libérer tout son potentiel de développement. Cette séance plénière consacrée au leadership féminin a réuni des femmes issues de régions et de domaines d’activité différents mais qui incarnent toutes le même objectif : conjuguer le leadership au féminin. Qu’elles soient dirigeantes d’entreprises ou d’institutions publiques, elles sont le symbole de l’Afrique qui émerge et qui redistribue les cartes dans l’écosystème de leur domaine d’expérience.
Cela induit de réduire le gap éducatif africain pour former les leaders africains de demain. Les questions d’éducation sont au cœur de l’essor économique de l’Afrique. Ce domaine connaît aujourd’hui une nouvelle dynamique sur le continent dont le développement du capital humain est une étape essentielle vers une croissance durable. Cette problématique se manifeste tout particulièrement dans un secteur privé qui peine à attirer et conserver les talents locaux. L’éducation doit devenir une priorité, surtout pour les filles. C’est la clé de la réussite.
D’ailleurs des sessions “les clés de la réussite” ont été organisés pour donné la parole à des femmes et des hommes qui sont revenus sur leur parcours d’exception. Qu’ils aient créé leur entreprise ou pris les rênes du groupe familial, ces capitaines d’industries originaires de toutes les régions d’Afrique nous ont livré leur histoire, faite tantôt de succès, tantôt de désillusions, et nous offrent une rare diversité d’expériences.
L’autre facteur de réussite est aussi que l’Afrique doit tirer profit de l’économie numérique.
Au cours de la dernière décennie, gouvernements, bailleurs de fonds et investisseurs africains ont activement contribué au développement d’infrastructures numériques sur l’ensemble du continent afin d’améliorer l’accès à l’internet et de réduire le gap numérique. L’expansion de ces infrastructures offre aux entreprises africaines d’importantes opportunités d’affaires cependant qu’elle conduit à une transformation profonde de leur business model.

Une séance de travail a été consacrée aux acteurs du sport business, présents en nombre à ce premier Choiseul Africa Business Forum. M. Ahmad Ahmad, Président de la CAF, présent en compagnie de son conseiller spécial M. Eto’o, qui a clôturé le forum.
Penser le sport comme levier de croissance. Transdisciplinaire et protéiforme, le sport business est un secteur en pleine expansion dans le monde. Les métiers qui s’y rapportent dépassent la seule dimension sportive, jouant un rôle économique et sociétal majeur. En Afrique, cette industrie est insuffisamment développé eu égard aux opportunités d’affaires dont elle est porteuse.

Les modèles économiques pour les industries culturelles sur le continent a également été abordé. Les industries créatives s’imposent comme un levier de création de richesse et de développement des économies africaines. Attirant toujours plus les investissements d’acteurs mondiaux de tout premier ordre tels que la Banque africaine de développement ou l’Union Européenne, leur essor entraîne l’apparition de nouveaux business models destinés à capter les opportunités d’affaires

Au total, ce sont donc une vingtaine de séances de travail sectorielles qui ont eu lieu pour échanger sur les thèmes porteurs de création de valeur & faciliter les contacts d’affaires dans les secteurs économiques clés pour la croissance africaine. Interactives, ces sessions ont permis de valoriser les partenariats structurants pour l’Afrique.

L’Afrique s’insère plus que jamais dans les circuits économiques et problématique mondiaux où elle s’impose comme un acteur central. Cette montée en puissance s’accompagne de l’émergence de leaders issus de tout le continent et tire l’Afrique sur la voie du développement. Ces femmes et ces hommes sont les ambassadeurs d’une excellence africaine.

La question de l’energie durable au cœur des débats. L’énergie comme voies d’une croissance durable. Dans un contexte de forte dépendance aux fluctuations des cours des matières premières, l’Afrique se doit de tirer parti de son haut potentiel en énergies renouvelables, en s’appuyant sur le secteur privé, pour limiter sa vulnérabilité aux chocs extérieurs. Les entreprises africaines se doivent donc de jouer un rôle dans la recomposition d’un mix énergétique porteur d’une croissance verte.

Le Choiseul Africa Business Forum a également été l’occasion de dévoiler la sixième édition du traditionnel classement annuel Choiseul 100 Africa. L’occasion de féliciter notamment Kabiru Rabiu, Directeur Général de BUA Group, nouveau n°1 du classement.
Réalisé par l’Institut Choiseul, l’Écobaromètre Choiseul Africa est destiné à rendre compte des dynamiques économiques à l’œuvre en Afrique et restituer la perception dont dispose le continent auprès des investisseurs internationaux évoluant au plus près de ses problématiques financières.
Véritable caractéristique de l’esprit Choiseul, les invités ont pu nouer et saisir de nouvelles opportunités à travers de nombreuses rencontres entre les différentes séances proposées par le forum.
Des échanges informels ce se déroule ensuite dans un cadre idyllique de la magnifique Villa Massena, qui a par ailleurs accueilli les invités lors de la soirée de gala du forum.

Flash info
arrow_upward